24/08/2020

L’heure de la rentrée a sonné !

 

La fin de la trêve estivale arrive et il nous faut penser à cette rentrée qui s’annonce bien particulière.

 

Cette trêve estivale qui, pour la partie économique a commencé cette année en …. mars.

 

Oui presque 6 mois d’interruption dans une année qui pourtant s’annonçait prospère.

 

Une trêve que seule l’épidémie de la Covid 19 n’a pas respecté et qui va s’inviter lors de la reprise de septembre. Je pense même qu’elle va s’inviter durablement !

 

Nous sommes au cœur d’une crise économique que certains disent sans précédent mais on en disait de même en 2009… doit-on en déduire que la suivante est toujours plus dure ?

 

Même si je n’ai aucun doute sur sa montée en puissance et en redoute ses effets dévastateurs au dernier trimestre de 2020, je suis un peu abasourdi par les comportements des uns et des autres. J’ai l’impression que la violence de cette crise a anesthésié ses protagonistes.

 

Je vois des réactions très détachées autant chez les dirigeants d’entreprises que chez les salariés, comme si nous étions frappés par une fatalité et donc….

 

Pour preuve quelques chiffres surprenants :

  • 53% des Français sont inquiets pour leur santé alors qu’ils ne sont que 29% à l’être pour l’économie.

  • Le comportement du S&P 500 : les bénéfices de ces 500 entreprises sont annoncés en chute 50% et les chiffres d’affaires de 15% et pourtant les cours sont revenus à la hauteur de février 2020 simplement par la promesse de doubler les revenus du capital.

 

Les PGE et autres prêts ont permis de passer l’été pour certain mais pas pour tout le monde, nous constatons déjà de grosses difficultés mais le plus dur reste à venir.

 

Septembre annonce la reprise des crédits baux, les premières échéances des reports ou étalements de créances sociales et fiscales mais il faut aussi penser au remboursement des prêts qui vont commencer dans 6 mois et 6 mois c’est court.

Tout cela dans un calme économique plus qu’alarmant, bon nombre d’entreprises n’ont toujours pas atteint leur point mort et perdent donc chaque mois de l’argent.

 

Pourtant je suis persuadé que la fatalité n’existe pas et que le rebond est possible pour chacun quelle que soit sa situation et son secteur d’activité.

 

Nous, chefs d’entreprises, nous avons cette capacité incroyable de nous battre pour nos ambitions et nos valeurs et c’est ce combat là que je vous propose de mener ensemble.

 

La CPME a été à vos côtés depuis le début de la crise et elle le sera également pour la suite.

Ensemble, en partageant nos idées et nos forces nous pouvons trouver d’une manière solidaire et collective des solutions à chacun des problèmes que vont rencontrer les entreprises et leurs dirigeants.

 

Ne restez pas isolé, les solutions existent elles n’attendent que vous !

 

Je vous souhaite une rentrée pleine d’énergie et vous réitère mon soutien et celui de tous les administrateurs de la CPME.

 

Didier MOINEREAU

Président de la CPME Essonne

Vice-Président de la CPME Ile-de-France

L'Edito du Président

CREATION RUBRIKC 2020 - MENTIONS LEGALES